La Ligue Héroïque des Aventuriers Intègres

Je suis actuellement en train d’essayer de publier Alice et le deuxième roman de la série, Novalie, est déjà prêt. Aussi, le temps de voir si tout cela se met en marche, j’ai envie de m’atteler à d’autres choses. Les Gardiens du Pouvoir est un univers plutôt sérieux dans lequel j’ai envie d’aborder des sujets qui le sont tout autant tels que l’épanouissement personnel, le féminisme, la morale et bien entendu le rapport au pouvoir. Même si je ne peux m’empêcher de glisser des éléments comiques pour décompresser de temps à autre, ce n’est pas le ressort principal. Or j’aime bien le comique, la satire, l’absurde, la parodie, aussi ai-je envie d’un exutoire pour explorer tout cela.

J’ai commencé avec des petites nouvelles, notamment la Caverne d’Alibasteuf et maintenant Dura lex, sed lex ! Au fur et à mesure que j’avançais, toujours plus d’idées germaient dans mon petit cerveau bouillonnant. Finalement, je me suis dit : « pourquoi ne pas agencer tout cela dans un même univers ? » Et cet univers s’appellerait la Ligue Héroïque des Aventuriers Intègres. Il s’agirait évidemment d’une parodie de tous ces univers héroïques américains, Marvel et DC en tête, mais plus largement de l’univers geek tant cinématographique et télévisuel que vidéoludique.

Histoire de teaser un peu, voici un petit résumé des personnages qui seront mis à l’honneur :

  • Sonya, l’Aventurière à la Tignasse Lacérante : parce que tout est parti d’elle tout de même. Cette Conan au féminin n’a pas pour objectif de se servir de sa tête, mais plutôt de ses muscles.
  • Super Meuf et Docteur Miracle : aperçues rapidement à la fin de la Caverne d’Alibasteuf, elles sont déjà membres de la ligue et s’attèlent à défendre le multivers connu.
  • Gravity Jane et Günther : issus de Dura lex, sed lex. On a toujours besoin d’une flingueuse et de son fidèle compagnon canidé. Attention à ne pas confondre Günther avec un vulgaire chien, il pourrait mal le prendre.
  • Deux autres personnages doivent apparaître à la fin de Dura lex sed lex : une flingomancienne qui a du serpent et une armurière au teint pâle.
  • Scarlett Lionhead : cette pirate maudite a le bon CV pour mener une bande d’aventuriers dégénérés. Peut-être que son second, Monsieur Lark, l’accompagnera.
  • Le Prince Abricot : c’est sans doute un cousin éloigné de la Princesse Pêche. Il faut bien un mécène noble pour financer la Ligue Héroïque des Aventuriers Intègres.
  • L’amoureuse secrète du Prince : ça c’est parce qu’il ne sait pas encore que c’est réciproque. Cette bûcheronne butée n’hésitera jamais à utiliser son pouvoir secret pour vaincre tous les danger la séparant de son bien aimé.
  • Un personnage plus puissant que Super Meuf : ça existe et elle sera le fil rouge de ces premières aventures.

Pour l’instant, les méchants sont locaux et liés aux histoires d’origine des aventurières en cours de recrutement. Mais je suis sûr que des opposants dignes de ce nom s’érigeront en Champions du Néant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *