Ressources textuelles et lexicales

Quand on écrit, fatalement, à un moment ou un autre, on aura besoin de ressources. L’Internet Mondial, par le biais du tout puissant Dieu Numérique Google, est techniquement l’une des meilleures ressources. On peut y trouver tout et surtout n’importe quoi accessible en un clic.

Évidemment, pour la culture générale, on peut s’appuyer sur le merveilleux Wikipédia. Avec un peu de curiosité, on se retrouve à lire des kilomètres de pages jusqu’à oublier quel était le sujet de la recherche initiale. Je trouve tellement fabuleux d’avoir accès à autant de connaissances ! Par exemple, la dernière fois, je m’interrogeais sur les effets de l’hypothermie. Il m’a suffit de demander à Wikipédia pour apprendre que l’alcool favorisait la perte de chaleur corporelle et donc l’hypothermie.

Un autre outil que j’aime utiliser, c’est le CNRTL. Déjà pratique pour les synonymes et antonymes, mais aussi pour connaître les origines d’un mot et ses différents emplois. Parfois, je me complais à remettre au goût du jour des termes vieillis et abandonnés

Enfin, il y a les ressources moins avouables, qui s’apparentent à des petits plaisirs coupables. Par exemple, le Définistaire : le dictionnaire des mots qui n’existent pas, mais qu’on aimerait bien qu’ils existent. Un de mes mots préférés reste le trouze : [Math.]entier naturel compris entre 13 et 12. Comment pouvait-on vivre avant de savoir cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *